Ville de Babadag, comté de Tulcea

Babadag est une ville dans le comté de Tulcea, Roumanie, située sur le lac Babadag formé par la rivière Taița, dans les plateaux avec fôrets denses du nord de Dobrogea. Aussi appelée « Sinaia Dobrogei », Babadag est une petite ville de montaigne située au pied des collines Coiun Baba, Sultan Tepe et Ianik Bair.

Du point de vue géographique, Babadag s’inscrit dans la zone avec spécifique de Dobrogea, avec climat tempéré continental avec des précipitations faibles et basses collines avec des altitudes qui ne dépassent pas 300 m.

Le plateau Babadag s’élève comme une immense plate-forme orientée vers le nord-est, et bordé au nord par la dépression Cerna et le lac Babadag, et au sud par la faille Pecineaga-Camena.

Selon une légende de l’époque médiévale, la ville de Babadag a été fondée par le chef d'un groupe de turcs seldjoukides du nom Baba-Saltik-Dede (il est dit que les saints turcs sont appelés « Baba »), qui a demandé à l'empereur byzantin de cette période le droit d'occuper un espace dans l’empire.

Le nom de la ville, dans la langue turque, signifie « la montagne du père ». Du point de vue économique, Babadag était la plus prospère et florissante région de Dobrogea à l'époque médiévale, étant pour une période le centre administratif de Dobrogea. Dans le 15ème siècle, Babadag est mentionné comme un centre important pour le stockage du sel de mer extrait de l’eau du lac Babadag. Entre 1677 – 1678, Babadag devient la résidence du pacha, après qu'il se déplace de Silistra. Dans cette période, l'importance économique et politique de Babadag est en croissance. Dans le 17ème siècle, la ville a servi occasionnellement comme le siège d'hiver pour le Grand Vizir des turcs pendant les guerres menées avec la Russie. La ville a été bombardée par les turcs en 1854 pendant la guerre de Crimée. Après la guerre entre l'Empire ottoman et l'Empire russe (1877 – 1878), Babadag est devenu partie d'une Roumanie indépendante.

Des vestiges de la présence des turcs peuvent être trouvés aujourd'hui dans toute la ville de Babadag et ses environs. Parmi les points les plus importants d'intérêt touristique sont la Mosquée turque (Geamia turcească), la plus ancienne colonie musulmane en Roumanie, la Tombe d'Ali-Pasa Gaza, la Maison Panaghia, ancien siège du séminaire musulman, la Fontaine Kalaigi (Cișmeaua Kalaigi) creusée par les pèlerins musulmans à la fin du 17ème siècle, le Mausolée de Sari Saltuk Dede, la Citadelle d’Enisala, la Forteresse romaine de Babadag – Tapraichioi, la Réservation botanique Korum Tarla, le Complexe lagunaire Razim-Sinoe et plus encore.

 

 

© 2019 UAT Ville Babadag - Centre National d'Information et Promotion Touristique Babadag

 

  • facebook
  • twitter